Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Howdy / Kezako?

  • : Almost There
  • Almost There
  • : "We're almost there and nowhere near it. All that matters is, we're going" - errements culinaires et pseudo-artistiques d'une dilletante à DC.
  • Contact

Recherche

30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 04:58

Demain, je dois aller à une réunion au boulot qui va commencer par... nous présenter, une collègue et moi, devant une assemblée d'une cinquantaine de personnes. Donc, devant tous ces braves gens, je vais être sur un beau podium, et leur annoncer: "Bonjour, je m'appelle Aisling! Et voici ma collègue, Stéphanie". Facile, hein? Sauf que bon. Vous prononcez comment, vous, "Aisling"? Comme il faut, [Acheli-ine] ou en franchouillard, [Esselingue]?

 

Dans le premier cas de figure, c'est bête, mais c'est pas évident à prononcer, même pour moi, parce qu'il faut jongler entre deux langues, deux prononciations dans la même phrase. Et je sais d'avance que les gens vont tous se jetter sur leur café pour calmer le mal de tête qui pointe. Ils ne se rapelleront jamais de mon nom, et ils vont s'embrouiller s'ils doivent me parler. Non pas que j'envisage de leur faire causette à longueur de journée, mais ce sera, "oui, Bidule, avec le nom infernal - tu sais, la collègue de Stéphanie..." 

 

Et dans le deuxième cas, je me sentirai vraiment nouille de prononcer mon nom n'importe comment! Même si ça donne moins mal à la tête à l'assemblée, faut pas rêver, ils ne s'en rapelleront pas plus. Ce sera juste, "Bidule, tu sais, la collègue de Stéphanie..."

 

Alors des fois je me dis, mince, pourquoi j'ai pas un nom tout simple, comme Stéphanie, ou Marie? Même si j'ai halluciné la première fois qu'un type m'a demandé s'il pouvait pas m'appeler "Julie" pour faire plus simple, je commence à comprendre pourquoi beaucoup d'asiatiques adoptent un prénom à l'américaine quand ils viennent ici. Expliquer pour la 25 millième fois comment prononcer son nom, se l'entendre écorcher tous les jours, et recommencer le lendemain, c'est pénible à la longue.

 

Heureusement, j'ai une explication phonétique peaufinée depuis plus de dix ans, et je suis encore loin de pouvoir lacher mon identité. Il faut juste que je m'entraîne un peu: "Bonjour, je m'appelle [Acheli-ine]!"

Partager cet article

Repost 0
Published by Aisling - dans expat
commenter cet article

commentaires

Aisling 22/07/2010 14:37



Ah, ben forcément, si tu rajoutes un soupçon de complication dans une situation déjà difficile, ça n'arrange rien...






yibus 22/07/2010 04:35



Et quand on a un prénom composé à épeler, l'horreur, je te dis pas (comme prononcer le "tiret" en anglais ?)...



Aisling 02/07/2010 23:13


Merci de ton commentaire et passage sur mon blog!
J'avais bien ri en lisant ton annecdote sur ton diminutif, et sur le nom de ton chien. Franchement, "la teigne" je n'aurais jamais su non plus! A bientot...


Nath 01/07/2010 17:29


Mais j'adore ce blog !!!!! Enfin quelqu'un qui pense comme moi... ah ah la joie !

Bon je me calme. Merci de me lire, merci d'ecrire, merci pour les confitures... et bravo pour partir en vacances en Arizona !
Pour le prenom j'ai essaye le diminutif mais ca n'a pas marche, ca voulait dire teigne en Anglais, et mes collegues n'ont pas ose me le dire... alors ils ont continue a m'appeller nicole ou
micheline... A bientot - Nath