Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Howdy / Kezako?

  • : Almost There
  • Almost There
  • : "We're almost there and nowhere near it. All that matters is, we're going" - errements culinaires et pseudo-artistiques d'une dilletante à DC.
  • Contact

Recherche

20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 12:07

Ce week-end, nous avons emmene nos visiteurs faire une balade desormais classique en Virginie, du cote de Leesburg. Au menu, un arret obligatoire au saloon local, ou nous sommes accueilli d'un sonnant "Hey y'all!"

 

DC area 0257

 

De l'autre cote de la rue, la ou il fait moins bon etre comme nous l'indique le menu du saloon, c'est le tribunal. La pelouse deborde d'activite en ce week-end de festival champetre, au son de Lady Gaga - ca change de la douce country:

DC_area-0265.JPG

 

Au passage, une petite piqure de rappel de la part de Thomas Jefferson, qui semble d'avis que la laicite n'est pas forcement une excentricite a la francaise:

 

DC_area-0266.JPG

 

Et pour mieux apprecier le spectacle, ne pas oublier le popcorn prepare dans cette machine geante:

 

DC_area-0267.JPG

 

 

Repost 0
Published by Aisling - dans visite des US
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 05:11

Cette annee, un collegue bien intentionne m'a donne la carte du type formidable qui s'occupe de lui remplir sa declaration d'impots. A coup de deductions de ses donnations de vetements usages a l'Armee du Salut  et de passage d'une parties des notes de telephone et d'internet en frais professionnels, ce type permet a mon collegue de recuperer un max de sous.

 

La carte de visite, sur fond de billet de banque vert, annonce la couleur du service: "Pret a tuer ou mourrir pour le client". Gloups. On ne lui en demande pas forcement autant, hein, surtout que s'il meurt, qui c'est qui s'occupera de remplir la declaration l'annee prochaine?

 

Le plus inquietant reste le 3eme resultat renvoye par Google pour une recherche sur le nom de ce comptable intrepide: un document officiel rapportant des poursuites pour fraude et remplissage de declaration frauduleuse pour le compte de tiers... Je me demande si mon collegue est au courant, ou meme s'il voudrait le savoir, sachant qu'aujourd'hui est la date limite pour remplir sa declaration...

Repost 0
Published by Aisling - dans américanisme
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 21:44

Il parait que la France est plutot connue comme un pays ou on paye beaucoup d'impots, et les Etats-Unis un pays ou on n'en paye pas tant que ca en comparaison. Mais laissons de cote les on-dit et les discussions de comptoir pour examiner la situation en chiffres.

 

Commencons par la TVA, ou "sales tax" aux Etats-Unis. La c'est vrai qu'en France c'est plutot eleve: 19.6%, sauf la recente exception a 5.5% pour la restauration. Aux Etats-Unis ca varie beaucoup en fonction des etats et des produits mais c'est globalement moins: par exemple 6% a DC. 

Pour ce qui est de l'impot sur le revenu, les baremes se valent a peu pres. Aux Etats-Unis, l'impot federal est dans une fourchette de 10% a 35% du revenu, et en France  de 0% a 41%. Le revenu moyen aux Etats-Unis, qui est de $32,140 est impose a 15% et le revenu moyen en France, qui est de 22,500 euros soit $32,600 au cours d'aujourd'hui, est impose a 14%. 

Pour ce qui est des impots locaux, il est peut-etre plus difficile de trouver un equivalent. Mais prenons comme reference la "state tax" (impot de l'etat) pour les Etats-Unis, et la taxe d'habitation en France. Le state tax varie evidemment en fonction des etats. A DC par exemple, le bareme va entre 4% et 8.5% du revenu, le revenu moyen etant impose a 6%. En France, la taxe d'habitation varie egalement en fonction des municipalites, mais d'apres mon experience c'etait a peu pres un mois de loyer. Si on considere que le loyer doit etre plafonne a 1/3 du revenu selon les exigences des agences de location, ca nous fait une estimation de la taxe d'habitation a 1/12 * 1/3 * revenu annuel soit 2.7%. 

Donc, si on regarde objectivement jusque la, pour le salarie moyen, on gagne sur la TVA aux Etats-Unis, et on perd sur les impots locaux. Apparemment, kif-kif.

 

Sauf que. On a oublie de compter les taxes qui sont payees par l'employeur pour le chomage, la retraite etc. - a la louche,  en France il me semble me souvenir que c'etait de l'ordre d'un bon 80%. Aux Etats-Unis,  je viens de calculer, c'est 24%. En tout cas, si on regarde ce qui reste dans la poche du salarie moyen, c'est $32,000 des deux cotes. Mais la difference, c'est qu'en France ce meme salarie aura droit a un certain nombre d'avantages sociaux: 

- chomage indemnise a hauteur de 57.4% de son salaire (vs. 36% dans le meilleur des cas aux Etats-Unis)

- acces a un systeme de sante a un cout raisonable (par exemple, consulation a 23 euros vs. $200 aux Etats-Unis)

- acces a des etudes a un cout raisonnable pour ses enfants (par exemple, droits d'inscription en licence a l'UPMC 173 euros vs. $8,416 a UMD ou $39,768 a Georgetown)

- selon sa situation, acces a des aides a ma connaissance sans equivalent aux Etats-Unis: 

     * aide au logement APL/ALS

     * allocations familiales, allocation de rentree scolaire

     * allocation de parent isole

     * aide menagere pour personne a mobilite reduite

     * et j'en oublie surement...

 

En résumé: aux Etats-Unis, non seulement on paye des taxes, mais en plus on n'a quasiment aucun service social en retour. Le point de vue d'un chef d'entreprise est peut-etre different, mais en tant que salarie, le constat me semble sans appel. Je m'attendais plus ou moins a ce resultat, mais en voyant les chiffres alignes comme ca, j'en ai le vertige!

Repost 0
Published by Aisling - dans M'enfin
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 02:19

Aujourd'hui, j'ai mis a profit notre visite du week-end dernier a l'epicerie japonnaise Hana a l'angle de U et de la 17eme rue. Ce magasin ne paye vraiment pas de mine de l'exterieur, on dirait plutot une agence de voyage vieillotte. A l'interieur, que des produits avec emballage et affichage principalement en japonnais... alors que la plupart sont en fait fabriques aux Etats-Unis, en particulier le riz a sushi dans son joli emballage sakura: 

 

trucs-0229.JPG

 

Je n'ai pas encore eu le temps de me confectioner des boulettes de riz pour mon bento du midi, mais j'ai inaugure le the vert, les algues nori et la sauce soja dans un brunch facile a preparer, et ma foi fort reussi. 

 

Ingredients:

(pour 2 personnes)

- 300 g. de crevettes

- 3 oeufs

- une botte d'aillets

- 1/2 boule de mozarella

- 1 cuillere a cafe de poudre matcha

- 1 cuillere a soupe de sauce soja

- miettes de nori

 

Preparation:

- mariner les crevettes dans une tasse matcha delaye dans de l'eau chaude (2h)

- faire revenir les crevettes a la poelle

 

- reserver la marinade

- melanger avec un peu de sauce soja pour assaisonner la mozarella decoupee en cubes

- saupoudrer de miettes de nori et/ou de graines de sesame pour la deco

 

- faire revenir les aillets coupes en morceaux a la poelle

- ajouter 3 oeufs battus avec une larme de creme liquide

 

 food-0233.JPG

 

En plus, c'etait l'occasion parfaite d'inaugurer de nouveaux petits pots dont je suis plutot fiere. meme si l'emaillage rouge sur  argile Laguna n'est pas tres marque, ils sont exactement de la bonne taille pour une petite salade de mozarella:

 

food-0235.JPG

Repost 0
Published by Aisling - dans recette
commenter cet article
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 00:21

Apres des semaines de suspense montant crescendo, la baudruche s'est finalement degonflee hier soir: la fermeture du gouvernment n'aura pas lieu... Fort heureusement, ce ne sera pas au prix du sacrifice des programmes de planning familial, devenus un enjeu central du vote du budge suite a l'acharnement des tea party en delire.

 

En tout cas, la foudre n'est pas passe loin. Tout l'apres midi les employes du gouvernement ont recu force messages expliquant les mesures d'urgence mises en place: interdiction de travailler pendant la fermeture, sauf pour les "personnels essentiels". Tout contrevenant serait en infraction avec la loi federale, passible d'une amende de $5,000!

 

La fermeture etait tellement attendue que ma visite de ce matin au DMV en a ete transformee: je pense que personne n'avait serieusement prevu d'utiliser un service du gouvernement. Du coup en moins de 10 minutes, j'ai passe la porte, 10 minutes plus tard j'etais au comptoir pour expliquer que je venais renouveler mon permis de conduire, et a peine 30 minutes plus tard, je sortais avec! Soit moins d'une heure dans le DMV au total! Record encore battu: pour l'instant, mon temps d'obtention du permis est en chute libre. De 8 heures la premiere fois, j'etais arrivee a 2 heures apres un passage intermediaire par 3 heures, 3 heures et demie.

Repost 0
Published by Aisling - dans américanisme
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 03:47

En fait, je travaille dans l'amerique sauvage, ou se terrent les animaux feroces a l'affut d'une proie... Hier soir, en sortant du boulot, je me suis meme fait attaquer par un specimen particulierement dangereux! Dans une scene digne d'Hitchcok, une oie sauvage m'a bondit dessus et litteralement vole dans les plumes! Je ne m'etais pas apercue que je marchais un peu trop pres de sa compagne en pleine couvaison... La mesaventure a du arriver a d'autres personnes, puisqu'aujourd'hui le perimetre garde par l'oie male etait delimite pas des plots et bandes jaunes habituellement reserves aux zones en travaux:

 

DC_area-0231.JPG

 

Repost 0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 06:15

Le printemps à Washington est synonyme d'une grande effervescence. Les touristes se preparent à affluer en masse pendant que les specialistes affinent leur diagnostic du pic de floraison des cerisiers qui entourent le Tidal Basin à deux pas du Mall.  

C'est donc le moment idéal pour oublier le temps d'une promenade que le post-doc nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage. En l'occurrence, nous sommes allés vers le Tidal Basin dimanche, juste avant le "pic" annoncés pour le milieu de la semaine.

Les cerisiers etaient quand meme tres fleuris
DC-0216.JPG
meme si certains bourgeons ne sont pas encore ouverts.

DC 0205

Les vues classiques de DC au printemps etaient au rendez-vous:  

DC-0212.JPG

DC-0211.JPG

Repost 0
Published by Aisling - dans DC
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 01:00

Depuis le temps que je suis "en post-doc à l'étranger", quelques thésards proches de la soutenance s'avisent parfois de me demander mon avis sur cette question essentielle: faut-il faire un post-doc à l'étranger après la thèse? La réponse la plus courte qui me vient generalement à l'esprit tient en un mot: non!

 

En un peu plus long: bon, faut voir... Et je vais donc m'étendre ici, puisqu'il semble qu'il soit à la mode de décrier les cassandres dans mon genre qui ont tendance à déconseiller l'expatriation, ou du moins à en souligner les inconvénients. Comme le Piou et Nath, je pense qu'il n'est pas inutile de prendre une décision éclairée en la matière, car vivre à l'étranger, ce n'est pas anodin. Du coup, autant éviter de se jeter à l'eau pour les mauvaises raisons.

De fait, deux légendes tiennent le haut du panier chez les candidats au post-doc à l'étranger: 1/ l'idée qu'en un an* de post-doc, on acquiert une experience fantastique qui enflamme un dossier CNRS ou MCF pour obtenir un poste en France et 2/ l'idee qu'en un an* de post-doc, on devient miraculeusement bilingue et expert pour rédiger des papiers en anglais.

Donc clairement, si le but du post-doc à l'étranger peut etre résumé par les propositions 1/ et/ou 2/, il est urgent de s'abstenir. 

A part dans quelques cas particuliers (assez rares, ce n'est pas le sujet du jour), faire un post-doc à l'étranger n'aide pas à obtenir un poste en France, c'est même plutôt le contraire! Les obstacles principaux sont les suivants:
- éloignement des comités et des sources d'info officieuses au quotidien
- éloignement des lieux d'audition - se rendre disponible sous 6 jours pour une audition MCF à Trifouillis-les-oies est logistiquement plus difficile depuis Tokyo ou même New-York que depuis la bourgade voisine. En plus, des fois, les volcans se reveillent!
- motivation à passer ses vacances en audition et/ou préparation d'audition (rappel: à l'étranger, il est possible que les congés annuels ne dépassent pas 10 jours).
- mauvaise foi des comités qui accusent le candidat de désertion à l'étranger tout en affirmant que cette expérience valorise vraiment son dossier (en option).
 
Ensuite, pour ce qui est de "devenir bilingue" en un an ou deux, il faut essayer de se représenter le quotidien dans un labo entouré de post-docs coréens, chinois, russes, [insérer une nationalité quelquonque] qui au mieux parlent aussi bien anglais que le thésard français moyen. Ben ouais. Bon courage. Moins cyniquement, mon avis de vaguement linguiste qui vit depuis cinq ans dans un pays anglophone ou je suis arrivée en parlant suffisemment bien anglais pour que la langue ne soit un obstacle à aucun moment, c'est qu'on ne devient jamais vraiment bilingue de toute facon. Alors bon...

Et pour finir, le "post-doc de X année(s)". Arff. Je ne connais quasiment personne qui soit resté les X années prévues. Personne. Au mieux, les gens font X+1, voire X+2. Moi j'en suis a X+4, en partance pour X+6. Bon, je le fais un peu exprès aussi, mais c'est pour dire. 

Généralement, arrivé à ce stade de la discussion, la majorité des impétrants jettent l'éponge. Pour les autres, rajoutons encore une couche:
- Le choc culturel, ca choque! Sans blague, meme dans une culture pas si eloignée de la notre, en parlant la langue sans problème, on est au moins un petit peu secoué. Partant de la, j'ai un immense respect pour ceux qui osent
partir dans un pays radicalement différent avec pour tout bagage quelques rudiments de langue. Evidemment, on peut toujours se recréer un microcosme franco-français sur place, mais en tant que post-doc, ca me parait quand même difficile d'échapper complètement à la vraie vie locale.
- la distance, le décalage horaire et le cadre culturel peuvent vraiment éloigner de la famille et des amis, malgrè Skype et cie
- Ces deux points se déclinent à l'infini sur des aspects du quotidien aussi essentiels que: l'éthique de travail, les vacances, le système de santé, les congés maladie/maternité, le chomage, la gastronomie, j'en passe et des meilleures...
- Dans l'éventualité d'un retour en France, attention aux conséquences de la sortie du système français, en particulier sécu et retraite, même pour quelques années "seulement".
- Et surtout, avoir une idée théorique de ces choses, ce n'est pas du tout pareil que de les vivre au quotidien, Pendant un an. Deux ans. Cinq ans.  

A part ca, pour ceux qui ne sont pas encore complètement écoeurés, vivre à l'étranger ça peut-etre sympa! Dans le cadre d'un post-doc:
- c'est possible de faire choses très intéressantes scientifiquement et professionellement
- c'est possible d'avoir accès à beaucoup de moyens et d'infrastructures pour sa recherche
- c'est possible d'avoir des perspectives d'avenir qu'on n'aurait pas eues en France
- c'est probable de découvrir un pays sympa avec sa culture locale
- c'est tres probable de faire des progrès dans la langue du pays (heureusement, hein!)

 
* dans mon domaine, les post-docs ont (avaient?) tendance a etre assez courts.

Repost 0
Published by Aisling - dans Recherche
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 05:46

Comme partout, ici on parle beaucoup des évenements récents au Japon. Mais dans la panique ambiante, on dirait que les journaux perdent un peu la boule. Ainsi dans l'express d'hier, au milieu d'un article par ailleurs assez bien fait qui relatait tous les changements grands et moins grands dans la vie quotidienne d'un habitant de Tokyo apres le tremblement de terre, on pouvait voir en exergue cette citation sans queue ni tête troner au milieu de la page comme un cheveu sur la soupe: 

express17iii11.jpg

 

Franchement, je ne sais pas ou ils ont été pécher cette anerie, mais si l'absence de clim etait un grave souci à l'heure actuelle, le Japon pourait sans doute mieux respirer. Quant a moi, je me rejouis de l'arrivee du printemps, synonyme ici d'une période - hélas courte  - mais ou on échappe enfin au (sur)chauffage et a la clim...

Repost 0
Published by Aisling - dans M'enfin
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 02:42

Même après cinq ans aux Etats-Unis, les découvertes et les nouvelles expériences surgissent régulièrement. N'ayant jamais été à l'école ici, je n'ai jamais prété allégence au drapeau américain. Mais j'ai maintenant une idée de comment peut se passer ce petit rituel puisqu'hier, le premier truc que j'ai fait à mon nouveau job a été de préter allégeance a la constitution et de jurer de la défendre contre tous les ennemis, avec l'aide de Dieu, pas moins que ca!

 

Donc, en compagnie d'une trentaine d'heureux nouveaux employés du jour, j'ai levé la main droite, recité le petit texte et signé avec mon sang un bic ordinaire.

 

Franchement, ca fait vraiment bizarre, ce folklore... On en oublierait presque de remarquer les consignes stuper strictes auxquelles sont tenus les DRHs qui doivent demander aux nouveaux employés de produire deux pièces d'identité "parmi cette liste" qui tient sur une page entière détaillant tous les cas de figure pour citoyen américain, non citoyen, toutes personnes confondues etc. sans pouvoir dire directement qu'un passeport et un I-94 feront l'affaire (au hasard). Et pour la tonne de formulaires à remplir ensuite, l'exercice est tout aussi acrobatique, puisqu'il s'agit pour eux de faire écrire aux gens "X" à un endroit précis sans leur dire "ben là vous écrivez X". Bien sur, interdit de répondre oui au malin qui demanderait "alors en fait là, j'écris "X"?" Heureusement, il y a toute la matinée pour jouer remplir les papiers.

Repost 0
Published by Aisling - dans américanisme
commenter cet article